css.php

La Nouvelle Vague: Tous les garçons s’appellent Patrick de Jean-Luc Godard (1959)

Tous les garçons s’appellent Patrick, 1959, Criterion Channel

Charlotte et Véronique sont étudiantes et occupent le même appartement à Paris. Elles se donnent rendez-vous au « Luco », le jardin du Luxembourg. Charlotte, arrivée la première, s’impatiente et se fait courtiser par un certain Patrick, qui l’invite à prendre un verre puis lui fixe rendez-vous. Charlotte à peine partie, Véronique arrive et se fait aborder par le même Patrick qui lui tient le même discours avec un rendez-vous pris pour le surlendemain. De retour chez elles, Charlotte et Véronique évoquent leur rencontre avec leur Patrick respectif. Avant de se rendre compte, le jour suivant, en apercevant un jeune homme embrasser une femme dans la rue, qu’il s’agit toujours du même.

Questions à préparer pour le cours :

Qu’est-ce que vous pensez de Patrick ? Est-ce que Patrick à un équivalent dans le cinéma américain ? Que pensez-vous de la différence de caractère des deux jeunes-filles ? Avez-vous été dans une situation similaire ?

Postez un commentaire :

Est-ce que vous avez aimé le film ? Pourquoi ? Que pensez-vous de ce film par rapport à Les Mistons ? Ces deux films se ressemblent-ils ou pas, quelles sont les différences ? Quel film préférez-vous ?

6 thoughts on “La Nouvelle Vague: Tous les garçons s’appellent Patrick de Jean-Luc Godard (1959)”

  1. Franchement j’ai trouve ce petit film une peut limite comme perspective. Je vois souvent que les films de Jean-Luc Godard manquent une peu de perspective plus complexe. Devant “Tous Les Garcons s’appelle Patrick” deux filles partage le même garçon sens savoir. Rien des deux mentres rien d’émotions Jusqu’au moment de se prendre conscience des jeux des Patrick. Peut-être l’objective de la scénariste c’est montrer à l’audience que Patrick ce n’est pas important aux filles. Au fin c’est l’amitié des deux qui triomphes, mais fraichement j’aimerais savoir plus détaille de la vie des filles. Nous arriverons à voir que les détailles superficielles, les mêmes détailles que Patrick découvre. Sans ces détaillent intimes nous manquons une vraie connexion aux caractères (les filles.) Nous sommes Patrick.

  2. En termes de style, ce court-métrage était captivant car il utilisait une ironie dramatique. En tant que spectateur, j’étais intrigué de savoir comment, si jamais, Charlotte et Véronique allaient découvrir qu’elles sortaient avec le même homme.
    Cependant, on peut dire que le contenu était démodé. Je veux dire, Patrick était littéralement un pervers. Le court-métrage glorifiait le harcèlement envers les femmes, “ne pas prendre le non pour une réponse”, qui, lorsqu’il est représenté dans les médias, le perpétue dans notre société et conduit à de pires cas de mauvaise conduite sexuelle de la part des hommes. De plus, la façon dont les filles ont été dépeintes perpétue les stéréotypes contre les femmes, comme le fait que nous aimons être chassés, ou que nous ne voulons pas dire non quand nous le disons.
    Ma scène préférée était évidemment la fin, quand elle montrait Charlotte et Véronique ne laissant pas le fait qu’ils sortaient avec le même homme entraver leur amitié.

  3. J’ai un peu aimé ce film. Je pensais que les deux filles étaient tombées amoureuses de Patrick trop vite. C’était un parfait inconnu, et ils s’embrassèrent joyeusement. Je pense que les deux films ont fait comprendre au le public à quel point il est facile et rapide de croire que quelqu’un est amoureux. De plus, les deux films ont mis fin très rapidement à cette idée d’amour. Une grande différence est la tranche d’âge des personnages. Aux Les Mistons, il y avait des petits garçons qui tombaient amoureux d’une femme plus âgée. Dans ce film, tous les personnages ont à peu près le même âge. Je pense que j’aimais davantage Les Mistons parce que la relation entre Gérard et Bernadette était plus forte et sincère. Ils s’aimaient tous les deux beaucoup. Sa réalisation que son fiancé était mort a suscité beaucoup d’émotion. Je n’aimais pas non plus la façon dont Patrick mentait à toutes les femmes qu’il rencontrait.

  4. En general j’aime le film parce que c’est different et drole, spécialement au début du silm dans le Jardin du Luxembourg quand Patrick dit tout le langue. C’est interessant que Charlotte et Veronique sont normales quand elles decouvrent que Patrick est un menteur en fin du film. Aussi j’aime le dynamique entre Charlotte et Veronique parce ques quand ils sont ensemble, ils sont tres drole.

  5. J’ai aimé le film. Si on ne le prend vraiment sérieux, le film est divertissant. Je pense que ce film et Les Mistons sont similaires. Les deux représente les garçons dans une manière malicieuse. Tous les garçons s’appellent Patrick est un peu différent parce qu’il y a des adultes, pas des enfants mais la prémisse des deux films, avec les femmes et des trucs sont similaires. Je préfère Tous les garçons s’appellent Patrick. Je n’ai pas aimé l’élément de la sexualité dans Les Mistons. Les enfants ont semble trop jeune.

  6. J’ai trouvé ce film pas mal du tout. Après tout ces genre de choses continue toujours à ce passer, mais les circonstances sont différentes. Par exemple, si Patrick avais agit comme il l’a fait dans le film dans ce temps que nous vivions, il aurait été qualifié d’harceleur. Aujourd’hui, il faut travailler son mensonge un peux plus longtemps pour que les femmes te fasse confiance si facilement. Dans ce film J’ai été surtout surprise par la réaction de Charlotte, je crois qu’elle est la plus naïve, et la moins prudente des deux filles. Elles a laissé un inconnu s’asseoir près d’elle et lui parler même si elle a mis du temp a lui répondre, c’était vraiment risqué. c’est elle aussi qui a admit d’être amoureuse à seulement un jour de la rencontre avec Patrick.
    J’ai aussi aimé la fin. la manier qu’elles se sont prise quand elles ont découvert le jeux de Patrick était surprenant. On aurai penser qu’elles vont faire une scène mais aux contraire, elles étaient très mature. je dirais que leur amitié était plus fort .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *